Une Super Technique Pour Apprendre Les Tables de Multiplication

Spread the love

Bonjour et bienvenue sur notre site “la Baguette Math et Magique” ou comment libérer son potentiel pour devenir bon en maths !

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser aux tables de multiplication. Et en fait, comment apprendre, comment retenir les tables de multiplication rien qu’avecles doigts ?

Plus besoin de réviser l’ensemble de ces opérations mathématiques !

Voici  une super technique pour apprendre les tables de multiplication !

Donc, plus besoin d’apprendre par cœur! Une méthode tellement facile qu’on se demande pourquoi on ne l’apprend pas directement aux enfants à l’école, et je regrette moi-même de ne pas l’avoir connue bien plus tôt.

La théorie

Un petit postulat de départ

Pour commencer, on part d’un petit postulat, une petite hypothèse de départ : on connâit nos tables de multiplication pour les nombres jusqu’à 5, 1-2-3-4-5, jusqu’à 5. Très bien ! Si, si, si, vous les savez.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment Comprendre les Fractions : Guide pour Aider Votre Enfant Sans S'Énerver 🧘🏽‍♀️

Ensuite, on va s’intéresser à nos 2 mains. 2 mains, 10 doigts. Jusqu’ici, tout va bien.

 

Une manière de voir et faire les chiffres

À chaque chiffre va être associé un geste. On commence par le chiffre 5.

  1. On peut faire un petit rappel qu’on connait nos tables de multiplication jusqu’à 1×2 … 4×7 .. x 5, 5 x 6, 5 x 7, 5 x 8, 5 x 9, 5 x 10. D’accord ? En commençant par 1.
  2. Donc on va fermer le point, et le poing fermé c’est 5.

technique pour apprendre les tables de multiplication 5

  • Pour 6 : un doigt levé – c’est-à-dire poing fermé 5 + un doigt levé = 6.

super technique pour apprendre les tables de multiplication 6

  • Pour 7 : deux doigts levés – Poing fermé pour 5, deux doigts levés, ce qui fait 7.

super technique pour apprendre les tables de multiplication 7

  • Pour 8 : trois doigts levés – Poing fermé 5 + trois doigts levés, ça fait 8.

super technique pour apprendre les tables de multiplication 8

  • Et pour 9, je vous le donne en mille : quatre doigts levés – Poing fermé pour 5, quatre doigts levés

super technique pour apprendre les tables de multiplication 9

Super !

Donc, on va apprendre à multiplier deux chiffres. Ces deux chiffres sont tous les deux plus grands que 5.

C’est une technique très simple en trois étapes.

Alors, est-ce que tu es prêt ? C’est parti !

 

En pratique – Une technique ultra simple en 3 étapes

Exemple 1 : combien font 7×6 ?

On prend l’exemple 7 x 6. On voit bien deux doigts levés 7, un doigt levé 6, 7 x 6.

super technique pour apprendre les tables de multiplication 7x6

Super !

 

Etape 1 : les doigts “levés”

On va se poser, en première étape, combien de doigts levés y a-t-il en tout ? Vous en comptez combien là ?

On en a trois.

super technique pour apprendre les tables de multiplication 7x6

Sachant que chaque doigt levé compte pour 10.

Ce qui fait 10 x 3 = 30.

Super, on continue !

 

Etape 2 : les doigts “recroquevillés”

Combien de doigts recroquevillés en tout ?

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Vive le magazine scientifique jeunesse !

Regardez bien, ici on a trois, ici on a quatre.

super technique pour apprendre les tables de multiplication 7x6

Et maintenant, ça n’est pas fini, l’étape 2 continue : on va donc multiplier ces doigts recroquevillés.

Regardez-bien ! Trois d’un côté, quatre de l’autre, 3 x 4 qui fait 12.

Là, l’étape 2 est finie. Passons à l’étape 3.

 

Étape 3 : la réconciliation

L’étape finale, où on réconcilie les doigts levés et les doigts recroquevillés.

  1. On a donc 30 pour les doigts levés,
  2. un total de 12 pour les doigts recroquevillés,
  3. on additionne le tout : 30 + 12 = 42,

On obtient donc 6 x 7 = 42.

Eh bien, voilà ! Super ! Vous voulez en faire une autre ?

C’est facile, non ? Allez, un autre exemple.

 

Exemple 2 : combien font 9×8 ?

On prend 9 x 8. Pareil.

On a donc 9 : quatre doigts levés, 8 : trois doigts levés.

Super !

 

Étape 1 : les doigts “levés”

Combien de doigts levés y a-t-il ? Il y en 7

super technique pour apprendre les tables de multiplication 9x8

Chaque doigt compte pour 10, donc 10 x 7 = 70.

Super !

On passe à l’étape 2.

 

Étape 2 : les doigts “recroquevillés”

Combien de doigts recroquevillés en tout ? On regarde bien : il y en a deux ici, il y en a un seul de l’autre côté

super technique pour apprendre les tables de multiplication 9x8super technique pour apprendre les tables de multiplication 9x8

On va les multiplier entre eux : 2 x 1 qui donne 2.

 

Étape 3 : la réconciliation

Maintenant, étape 3 : on va additionner le tout. Au final, qu’est-ce qui se passe ?

  1. On a 70 pour les 7 doigts levés,
  2. on a 2 pour les doigts recroquevillés,
  3. on additionne donc le tout : 70 + 2 = 72,

Et donc 9 x 8 = 72.

Ce n’est pas facile, ça ? Vous connaissez désormais la super technique pour apprendre les tables de multiplication.

Allez, maintenant, c’est à vous !

Merci beaucoup de nous avoir suivi sur La Baguette Math et Magique. Vous pouvez nous suivre sur d’autres différentes plateformes : Twitter, Facebook, Tumblr et Instagram. À très bientôt pour une nouvelle aventure ensemble !

16 Comments

  1. Excellent article !
    Des méthodes qui sont malheureusement encore trop rare dans nos écoles…
    Ça me fait penser aux outils comme la leitner box ou autre, outils puissant mais souvent méconnus.

    Merci Line pour cet article 🙂

  2. Carrément top comme technique ! Je valide et mes enfants aussi !
    Merci pour cette vidéo si pédagogique !

  3. Waouw super ! Je l’ai fait avec ma fille et ça a marché !!! Elle qui faisait un blocage et moi qui avait peur de me lancer dans l’ief : tu nous enlèves une grosse épine du pied. Merci beaucoup 🙂 Du coup je me suis inscrite pour recevoir ton e-book 😉

    • Super ! Merci Catherine pour ce beau retour d’expérience. A très bientôt pour de nouvelles expériences !

  4. Je connaissais cette technique que j’ai découverte…bien après avoir galéré pour apprendre mes tables de multiplication! Pourquoi forcer les enfants à faire du par cœur, les enquiquiner avec ça si on peut retrouver si facilement le résultat? ça je ne sais pas! Mais je garde bien ça en tête pour quand mon loulou s’attaquera à ce sujet!

    • merci Claire pour ce retour d’expérience, on ne sait pas pourquoi les enfants n’y ont pas TOUS accès. Mais heureusement il y a des éducateurs et des mamans qui sont prêtent à passer le meassage 🙂

  5. Mais si j’avais connu cette technique là à l’école!!! surtout pour la table de 7 !!! super idée mémotechnique, j’adore !

    • Je suis ravie de l’apprendre, merci Clémence pour ce retour d’expérience !

  6. Merci pour cet article. Il faudrait que j’essaie pour moi car j’ai l’impression d’avoir oublié mes tables. Je vais également transférer cette méthode à des amis professeurs 🙂

    • Super ! Merci Adeline de nous partager ton expérience, à moi mais aussi à ton entourage qui saura apporter encore plus de valeurs à leurs élèves 🙂

  7. Un tout grand merci pour le présent partage. Cette méthode est effectivement très efficace, et on peut se demander pourquoi on n’en veut généralement pas dans les écoles, et pourquoi certains inspecteurs interdisent même aux parents de permettre le recours aux doigts à la maison!! En fait, les doigts ont un tout grand « désavantage » : ils sont gratuits et ils sont, de manière égale, à la disposition des plus pauvres comme des plus riches (fini ici le mythe des « défavorisés »). Personne ne peut en tirer un profit financier. Or, on sait que le succès de beaucoup de méthodes « pédagogiques » est d’ordre surtout financier.
    La multiplication avec les doigts est souvent qualifiée de vulgaire truc indigne d’une pensée mathématique. Or, les tables de multiplication sont inscrites dans les doigts comme vous le montrez très bien et comme même de grands mathématiciens le soulignent. Ainsi, É. Ghys, mathématicien de renommée mondiale, directeur de recherche CNRS à l’ENS Lyon, secrétaire perpétuel Académie des sciences, n’hésite pas d’y consacrer une vidéo sur YouTube. Dans l’« Initiation aux mathématiques par le bon usage des doigts », j’intègre les tables de multiplication « digitales » dans un cadre plus large sous le titre « Les doigts et les multiplications : les doublements, le rectangle » (chapitre 10, pp 163-193).
    Il y a bien sûr différentes manières d’appliquer cette méthode remontant jusqu’au Moyen-Âge. Comme je base toute l’initiation aux maths sur les doigts, je dois faire en sorte qu’il n’y ait pas de contradictions internes. Ainsi, je m’interdis de représenter 5 par le poing puisque dans notre culture on lève les doigts lors du comptage, et aucun enfant ne montre un poing pour montrer 5. Dans d’autres cultures on baisse les doigts pour compter (d’où probablement l’étymologie commune entre five, fist et finger ou fünf, Faust, Finger : cinq, poing et doigt).
    Comme il y a un lien intime entre les doigts et les nombres (lien confirmé par les neurosciences), il n’est pas étonnant que les méthodes basées sur un bon usage des doigts sont d’une efficacité époustouflante. D’où aussi les nombreux témoignages enthousiastes d’enseignants et d’enseignantes qui pratiquent déjà cette méthode : « Cette méthode est vraiment bluffante et je la conseille vivement !!! Je n’ai jamais eu des élèves qui calculent aussi bien… » notait encore dernièrement une enseignante sur le site d’un groupe Facebook. Mais un administrateur de ce groupe a alors immédiatement désactivé les commentaires… comme quoi il y a encore beaucoup de résistances et de peurs chez les enseignants plus soucieux de satisfaire les Autorités que d’aider efficacement les enfants.
    PS. J’ai essayé deux fois de commander votre ebook, mais je ne l’ai jamais reçu. Je me ferai aussi un plaisir de lire au plus vite vos autres articles. Merci encore.

    • Merci à vous pour ces retours et commentaires pertinents Ewald ! Je suis ravie que cet article vous ait plus et inspiré. Je ferais volontiers un article plus en profondeur sur le rapport maths et utilsation des doigts pour apprendre
      Pour l’ebook, avez-vous bien regardé dans vos spams/courriers indésirables?

      • Merci pour votre aimable réponse. Je vous encourage vivement à écrire ce que vous appelez un « article plus en profondeur sur le rapport maths et utilisation des doigts pour apprendre » ; je le lirai certainement avec le plus grand intérêt car je suis pleinement convaincu de l’efficacité époustouflante d’un bon usage des doigts, d’un usage qui ne risque pas d’empêtrer l’enfant dans un comptage un par un et dans un concret opaque. Plus nous sommes nombreux à souligner les bienfaits du recours aux doigts, plus les enfants auront de chances d’en bénéficier. (PS. Mon éditeur a pu faire corriger les défauts d’impression dans les exemplaires vendus et imprimés directement par Amazon. On peut donc de nouveau commander, sans crainte, le livre directement chez Amazon si l’on veut être servi rapidement et si l’on aime écrire un commentaire.)
        Quant à votre ebook : j’ai l’habitude de regarder tous les spams avant de les supprimer, mais je ne me souviens malheureusement pas y avoir trouvé l’ebook.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*