La Magie de la Multiplication Egyptienne

Spread the love

 

la multiplication egyptienne en bâton dans le quotidien

2900 avant Jésus-Christ.

Les premiers rayons du soleil se reflètent sur les murs de calcaire blanc qui entourent la ville d’Ineb-hedj, le nom de Memphis dans l’Égypte antique.

C’est là que la jeune Ahmose se prépare pour le marché local, où elle vend des céréales et des tissus qu’elle a achetés dans les villages voisins. Malgré sa simple condition, Ahmose a une compréhension des chiffres qui lui permet de faire des bénéfices avantageux.

“Les chiffres parlent, écoute juste ton instinct”, c’est ce que lui a appris son père quand elle a démarré son activité.

La jeune femme utilise une balance en bronze, qu’elle a héritée de sa grand-mère, pour peser les céréales et les tissus qu’elle vend. Elle possède également des bâtons de calcul, une méthode traditionnelle égyptienne qu’elle a apprise en écoutant les conseils des marchands les plus expérimentés du marché.

Avec cette technique, elle peut désormais faire des calculs plus rapidement et plus précisément, ce qui lui permet de mieux gérer ses stocks et ses marges bénéficiaires.

 

la multiplication egyptienne en bâtons

Les fresques murales de Karnak à Thèbes ou de Deir el-Medina à Louxor regorgent de hiéroglyphes de calculs et d’inscriptions mathématiques que les Égyptiens de l’antiquité utilisaient dans la vie quotidienne.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Une Énigme Pour Commencer l'Année En Beauté 🌟

Ces techniques de comptage traditionnelles égyptiennes se sont répandues sur le continent africain et ont été transmises de génération en génération. C’est le cas de la méthode de multiplication egyptienne en bâton.

Aujourd’hui, on l’utilise toujours en Afrique de l’Ouest au Mali, au Sénégal, au Burkina Faso, au Niger, au Togo, au Bénin ou en Côte d’Ivoire. Elles témoignent ainsi de la richesse des connaissances et de la culture africaines.

Découvrons ensemble une autre façon de faire des calculs en dessinant les multiplications.

La multiplication egyptienne en bâton

Il était une fois

multiplication egyptienne en théorie

Aujourd’hui, on ne peut pas faire des mathématiques sans maîtriser les tables de multiplication.

Cependant, à l’époque des grands bâtisseurs des majestueuses pyramides en Égypte, nos ancêtres Kemet (les Égyptiens de l’Antiquité) érigeaient des monuments qui continuent de nous fasciner à ce jour.

Comment sont-ils parvenus à accomplir de telles splendeurs avec la table de 2 (cliquez ici vers l’article) et la méthode en bâton à leur disposition ?

Cette méthode de multiplication egyptienne en bâton était utilisée pour aider les scribes à effectuer des calculs rapidement et efficacement.

En effet, les recherches (1) suggèrent que cette technique a voyagé à travers l’Afrique et été transmise aux populations de l’Ouest africain, où elle a continué à être pratiquée pendant plusieurs siècles.

Aujourd’hui, certaines écoles en Afrique de l’Ouest l’enseignent encore. Aussi, peut-elle être une alternative intéressante pour les enfants qui ont des difficultés avec les tables de multiplication.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le Gâteau d'Alexandre : Recette et Maths Pour Comprendre La Multiplication

Simple à comprendre et à utiliser, elle peut aider les enfants à mieux visualiser et à se sentir plus à l’aise avec les maths.

Il était … x fois

Pour utiliser cette méthode, il suffit de dessiner des bâtons horizontaux représentant le premier nombre à multiplier, et des bâtons verticaux représentant le deuxième nombre à multiplier.

Ensuite, il suffit de compter le nombre d’intersections entre les bâtons pour obtenir le résultat final.

Cette technique peut sembler un peu compliquée au début. Mais avec un peu de pratique, elle peut devenir une alternative intéressante aux méthodes de multiplication traditionnelles.

Suivez le guide ! Voici ce que ça donne visuellement

Épilogue

Comment aider nos enfants à aimer les mathématiques et à gagner en confiance dans cette matière ?

Comment soutenir nos enfants dans leur apprentissage des mathématiques de manière amusante et créative ?

La méthode de multiplication egyptienne en bâton, transmise depuis des siècles en Afrique de l’Ouest, est un exemple fascinant de l’ancienneté et de la richesse des connaissances mathématiques du continent.

En partageant la richesse culturelle des mathématiques, comme la méthode de multiplication en bâton, nous, parents et éducateurs, pouvons aider nos enfants à mieux comprendre l’importance et la pertinence des mathématiques dans leur vie quotidienne.

Et ainsi, les inspirer à découvrir la beauté de cette discipline et à gagner en confiance dans leur apprentissage.

Avec ces autres manières de faire des opérations, telles que la multiplication egyptienne, ils réalisent que les mathématiques sont concrètes, ludiques et intuitives, ancrées dans notre ADN culturel et dans notre quotidien.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Tout sur le cahier de vacances gratuit !

Bien des années plus tard, après avoir perfectionné sa méthode de calcul en bâton, Ahmose est devenue une femme d’affaires accomplie.

Entourée de ses enfants, elle vend désormais une variété de produits sur le marché local, allant des herbes médicinales aux bijoux en or. Les étales en bois qu’elle avait construits elle-même sont décorés de couleurs vives et attirent les regards des passants.

Mais malgré sa réussite, Ahmose n’avait jamais oublié les enseignements de son père sur l’importance des chiffres.

Alors, entre deux transactions, elle prend le temps d’enseigner la méthode de multiplication en bâton à la prochaine génération de commerçants. Elle leur montre comment dessiner les bâtons sur le sable, en expliquant chaque étape avec soin et patience.

Ainsi, même des milliers d’années avant notre ère, la technique de multiplication en bâton était déjà en train d’être transmise de génération en génération, grâce à la détermination et à la passion d’hommes et de femmes comme Ahmose.

Sources

Nombres et mathématiques dans l’Ancienne Égypte

« Initiation aux mathématiques africaines » par N K Omotunde – 2015 – Editions Anyjart.

“Mathematics in Ancient Egypt: A Contextual History” – Annette Imhausen – 2016 – Princeton University Press

(1) Counting by Means of Tally Sticks or Cuts on the Body in Africa

4 Comments

  1. Merci Line pour ce super article et cette super vidéo !
    J’avais jamais compris comment ça fonctionnait avec ta vidéo c’est si simple à comprendre ! Merci !

  2. Merci pour cette méthode! C’est tellement cool! Je suis certaines que mes garçons vont l’adopter direct! Je n’ai plus qu’a sortir les feuilles de brouillons pour les occuper un bon moment!!

  3. Très enrichissante cette incursion en Égypte antique et en Mathématique, merci. C’est très curieux et magique, ce calcul des intersections. La vidéo aide bien à comprendre comment ça marche. J’en ferai un essai cet été sur le sable de la plage 😉

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*