Être “Nul En Maths” ? Une Chance Pour Une Aide En Maths Plus Efficace !

Spread the love

« Je suis nul en maths ».

Combien de fois avez-vous entendu cette phrase de la bouche de votre enfant ?

Et si cela devenait une chance plutôt qu’un obstacle ? Une aubaine, un point de départ ?

Dans cet article, découvrez comment transformer cette croyance en opportunité, et comment quelques astuces simples peuvent offrir une aide en maths précieuse pour renforcer la confiance et la passion d’apprendre.

La magie de partir de zéro

aide en maths partir de zéro

Saviez-vous qu’affirmer “je suis nul en maths” pourrait être une bénédiction déguisée pour votre enfant ?

Voyez ça comme une ardoise vierge, une chance de repartir de zéro. Ça ouvre une porte à cette super sensation du genre :

“Je débute, je n’ai rien à perdre et tout à gagner”.

C’est en fait une super opportunité de prendre une aide en maths, de poser toutes ces questions “bêtes” et d’essayer sans avoir peur de se tromper.

“J’ai le droit de poser toutes les questions que je veux car je suis un débutant”

Et d’ailleurs des études montrent que ceux qui se voient comme des débutants sont souvent plus ouverts et curieux.

Alors, en reconnaissant où il en est aujourd’hui et en acceptant un coup de pouce ou une aide en maths, votre enfant peut vraiment se lancer dans une aventure où chaque progrès, même tout petit, est une victoire.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  7 Astuces Pour Une Bonne Fin d'Année Scolaire

Et l’apprentissage devient vraiment fun !

L’importance du plan de progression

progression plan

Imaginez un instant que votre enfant ait un rêve, un objectif. Il ne se lance pas tête baissée sans réfléchir, n’est-ce pas ?

Il a besoin d’une aide en maths qui lui offre un plan clair, étape par étape, bien structuré, une boussole pour naviguer dans le monde des mathématiques. .

Vous donnez ainsi à votre enfant les outils nécessaires pour avancer et progresser.

Ce qui est génial, c’est que ce n’est pas tant le niveau actuel de votre enfant qui compte, mais plutôt la direction dans laquelle il avance et sa détermination.

D’ailleurs, plusieurs travaux confirment que ceux qui disposent d’un plan bien défini et d’une réelle motivation tendent à obtenir de meilleurs résultats.

Ainsi, même si aujourd’hui votre enfant se dit “Je suis nul en maths”, avec un bon plan et de la persévérance, il réalisera des progrès impressionnants.

L’importance de l’échec comme opportunité d’apprentissage

les échecs sont des opportunités d'apprendre

On a tous connu des revers, des moments où tout semble s’effondrer.

Mais saviez-vous que ces moments pourraient être les tremplins vers de plus grands succès pour votre enfant ?

Au lieu de voir l’échec comme une fin en soi, imaginez-le comme une leçon, une étape vers la croissance. C’est une perspective que de nombreux experts en éducation soutiennent.

À ce propos, la psychologue américaine Carole Dweck, dans ses recherches innovantes (cliquez ici vers l’article), a démontré que les enfants qui apprennent à voir l’échec comme une opportunité de croissance développent une “mentalité de croissance“.

Car ils considèrent les défis comme des chances de se développer, plutôt que des obstacles insurmontables.

En fait, les enfants qui apprennent à voir l’échec comme une chance de se surpasser tendent à être plus résilients et à persévérer face aux défis.

Alors, aider votre enfant à voir l’échec sous cet angle, c’est lui donner une clé précieuse pour son avenir. Et ce n’est pas juste pour les maths, mais pour la vie en général.

L’envie et le courage de progresser

aide en maths désir d'apprendre

Vous savez, en tant que parent, l’un des plus beaux cadeaux que vous pouvez offrir à votre enfant, c’est de nourrir son désir d’apprendre.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Une "Rentrée Zen" : Le Guide Ultime pour Attaquer l'Année du Bon Pied

Imaginez le regarder, les yeux brillants d’enthousiasme, chaque fois qu’il aborde un nouveau sujet en maths ! C’est là que l’envie entre en jeu.

Et cette envie, combinée à une dose de courage, fait des merveilles. Un enfant désireux et courageux n’a pas peur d’affronter des défis.

D’ailleurs, des recherches dévoilent que la motivation intrinsèque ou intérieure, cette envie profonde d’apprendre, est souvent le moteur des succès académiques (Deci et Ryan (1985) sur la théorie de l’auto-détermination)

Donc, si vous parvenez à insuffler cette passion à votre enfant, imaginez les montagnes qu’il pourrait gravir !

Le rôle essentiel des parents

rôle des parents apprentissage

Soyons honnêtes, soutenir nos enfants dans leur apprentissage, c’est parfois un vrai casse-tête, pas vrai ? Mais l’aide en maths n’a pas à être compliquée.

Pour commencer, mettez l’accent sur l’effort plutôt que sur le résultat. Quand votre enfant rentre à la maison avec un devoir difficile, vous éviterez de dire “Pourquoi tu n’as pas eu la meilleure note?” et lui préfèrerez:

“Je vois que tu as vraiment travaillé dur dessus, continue comme ça!”

Ensuite, créez un environnement positif pour l’apprentissage.

Les maths, ce n’est pas que des chiffres. C’est aussi la résolution de problèmes, la curiosité, la logique.

Alors, pourquoi ne pas introduire quelques jeux ou énigmes pour rendre le sujet plus attractif ?

Et enfin, rappelez-vous que chaque enfant est unique. Si le vôtre a besoin d’un petit coup de pouce supplémentaire, n’hésitez pas à consulter des ressources extérieures ou à envisager des cours de soutien.

Les études, comme celles de Carole Dweck, montrent que le soutien et l’encouragement des parents sont essentiels pour développer une mentalité de croissance chez les enfants.

Alors, armés de ces conseils, vous êtes prêts à aider votre enfant à voir les maths sous un nouveau jour !

Vers une nouvelle aventure mathématique

aide en maths recap

On a démarré cette discussion avec cette phrase si courante : “Je suis nul en maths.” Vous savez maintenant que ce n’est qu’un point de départ et non une fin en soi.

Débutons par cette déclaration souvent entendue : « Je suis nul en maths. » Mais, si on décode cette phrase, que nous dit-elle vraiment ?

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Blocage émotionnel en maths : comment le lever pour progresser ?

« Je suis nul en maths » signifie... qu’on a l’esprit de débutant. C’est une invitation à la curiosité et une opportunité d’ouvrir la porte à une aide en maths enrichissante.

« Je suis nul en maths » signifie… qu’il est temps d’établir un plan de progression. Le trajet est tout aussi crucial que la destination.

« Je suis nul en maths » signifie… qu’il y a une envie brûlante d’apprendre et de progresser. L’étincelle qui mène au succès académique est déjà là.

« Je suis nul en maths » signifie… que chaque échec est une leçon précieuse. Comme Carole Dweck nous l’a enseigné, l’erreur est une étape de croissance.

« Je suis nul en maths » signifie… que le rôle de soutien des parents est primordial. Votre encouragement transformera cette déclaration en confiance et en succès.

Alors, cher parent, changez d’approche :

  • Ajustez sa routine d’apprentissage.
  • Recherchez les meilleures ressources d’aide en maths.
  • Célébrez chaque avancée, aussi petite soit-elle.
  • Et enfin :

Remplacez “nul en maths” par “progresse en maths” ou “découvre les maths”.

Les mots ont une  puissance immense. Ensemble, transformez le « Je suis nul en maths » de votre enfant en un affirmatif « Je maîtrise de plus en plus les maths ! »

Et commencez cette transformation dès aujourd’hui.

Sources

Younie, Louise. “Beginner’s mind.” London journal of primary care vol. 9,6 83-85. 8 Sep. 2017, doi:10.1080/17571472.2017.1370768

Locke, E. A., & Latham, G. P. (2006). New directions in goal-setting theory. Current Directions in Psychological Science, 15(5), 265-268.

Carole Dweck (2006) – Développer une mentalité de croissance

6 Comments

  1. Merci pour cet article. Voila l importance des mots et jouer sur l accent de l’ effort que peut faire l enfant, ça change la perception.

  2. Merci pour cet article! Malgré tout le soutien que nous leur apportons, nos enfants ont eu (et ont parfois encore) beaucoup de mal à dépasser cette croyance. Nous mettons toujours l’accent sur l’effort plutôt que sur le résultat et sur les possibilités de progression mais lorsqu’ils sont dans la frustration, ce n’est pas toujours facile à gérer!

  3. Super article !!! J’ai un fils qui est doué en maths et une fille qui a plus de difficultés. Je te remercie pour tous tes conseils. A mettre en application pour cette nouvelle année scolaire 😉

    • Je suis ravie Sébastien que cela t’inspire à mettre en application
      N’hésite pas à nous partager tes expériences !

  4. Merci pour cet article inspirant ! Transformons ‘Je suis nul en maths’ en ‘Je maîtrise de plus en plus les maths !’ 🚀 L’apprentissage des mathématiques peut être une aventure passionnante, et ces conseils sont une excellente ressource pour les parents et les enfants. Bravo pour encourager la croissance et la confiance en soi ! 👏

    • 100% d’accord Nadjib ! Je suis ravie que cet article t’ait inspirée. Merci pour ce partage

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*