La pedagogie Steiner

Spread the love

La philosophie d’éducation de Rudolf Steiner (1861-1925) est basée sur les activités artistiques et manuelles. Pour résumer : une tête pour penser , un coeur pour ressentir et des mains pour faire – la pensée, les émotions et la volonté.

L’anthroposophie a fortement influencé le pédagogue qui y a vu une manière de réunir l’art et la science dans sa méthode d’apprentissage.

pedagogie Steiner introduction

 

La  pedagogie Steiner : la liberté responsable et la créativité

« L’enseignement de l’école repose sur cet équilibre entre les activités intellectuelles, artistiques et manuelles. Elles concourent à harmoniser l’être humain dans ses facultés de penser, de sentir et de vouloir ».

C’est le fondement de la pedagogie Steiner qui s’articule autour de 6 principes pédagogiques suivants:

  • Les rythmes du développement
  • L’apprentissage par l’art
  • Les joies de l’artisanat
  • Le jeu libre et créatif
  • Le rôle de l’enseignant
  • Les contes legéndes et récits

1- Les rythmes du développement

Pour Rudolf Steiner, « Tout ce qui est corps éthérique doit se développer avant la septième année en fait de représentations, d’habitudes de mémoire »

Car l’enfant est un être singulier et complet – Ce qui se joue à l’école c’est éveiller son lien avec le monde et son intérêt pour le monde.

Avant ses 7 ans, l’enfant se nourrit et se réjouit de ses propres découvertes par le jeu sans qu’aucun apprentissage ne lui soit donné : il a le plaisir d’apprendre. En effet, on lui accorde du temps pour développer sa créativité et sa confiance en soi.

Pour cela, les années scolaires sont donc organisées comme suit :

  • 1re classe (à 7 ans – en CP): jeux,  dessin de formes, début apprentissage de 2 langues vivantes.
  • 2e classe: chant, jeux, apprendre à compter, à coudre, à tricoter, à travailler le bois ou la pierre …
  • Fin de 2e classe: tous les enfants savent lire.
  • 3e classe: chant, jeux, eurythmie, activités pratiques.
  • 4e classe: étude de l’homme et des animaux, apprendre à compter (toutes les opérations).
  • 5e classe: étude des plantes et des minéraux, nombres décimaux.
  • 6e classe: étude approfondie de la géographie, fractions et pourcentages.
  • 7e classe: étude de l’histoire et de l’évolution de l’humanité, algèbre.
  • 8e classe: étude de l’anatomie, géométrie, équations.
  • 9e classe – 12e classe: matières scientifiques, géopgraphie, histoire, sciences sociales …

2- L’apprentissage par l’art

pedagogie Steiner apprentissage par art

« Lorsque nous aurons compris à quel point l’éducation artistique dans l’enfance permet l’émergence de l’intellect, alors nous serons amenés à donner à l’art sa place appropriée ». 

Par ces mots, Rudolf Steiner insiste combien la pratique de l’art – c’est-à-dire le chant, le dessin, l’art plastique et la musique – est source de créativité pour l’enfant. De plus, les activités artistiques lui permettent de mieux assimiler les apprentissages fondamentaux comme  l’écriture ou le calcul.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les Gestes Mentaux de la Garanderie

Par exemple, la pratique du dessin de formes, hérité de l’ars lineandi (ou art de la ligne) à l’Antiquité, est un excellent moyen pour l’enfant d’aborder l’écriture puis la géométrie et enfin, plus tard, la création artisique et l’art.

Aussi, l’eurythmie (ou art du beau geste) qui est une discipline de la pedagogie Steiner propose de structurer la pensée par les rythmes et les émotions musicales : on apprend très tôt à être sensible au beau par le dessin, la peinture, le jeu des couleurs et des formes afin d’encourager le déploiement de ce que l’enfant est à l’intérieur et donc la confiance en soi.

2- Les joies de l’artisanat

pedagogie Steiner les joie de l'artisanat

« Quelqu’un qui sait se servir correctement ses doigts aura aussi des idées et des pensées souples qui lui permettront d’entrer dans la nature des choses ».

C’est donc par ces mots que le pédagogue rejoint le concept si cher à Maria Montessori cliquez ici ou Antoine de La Garanderie cliquez ici : la motricité fine – quand l’intelligence des mains transforme celle de la pensée.

Car il faut s’exercer pour apprendre, explorer, tester , echouer et recommencer. Bref, apprendre à faire du mieux qu’on peut.

Faire c’est la « pensée à l’oeuvre », affirme  Steiner.

3- Le jeu libre et créatif

pedagogie Steiner jeu libre et creatif

« L’enfant construit son individualité, développe sa créativité, son initiative d’homme de demain dans le jeu libre d’aujourd’hui ».

Les découvertes récentes des neurosciences ont clairement établi que le développement optimal d’un petit enfant se fait par le jeu. Cela rejoint parfaitement la philosophie de l’éducation de Steiner en 3 points :

  1. Avant l’âge de 7 ans, l’enfant se développe essentiellement par le jeu. En effet, l’objectif est de l’aider à se déployer en tant qu’individu grâce au plaisir de plonger dans le jeu, de faire, de voir ses inventions se réaliser et être appréciées par les autres. « Apprendre dans la confiance et pas dans l’apprentissage »
  2. L’imagination précède toute création, en particulier en sciences. D’ailleurs, les projets de la méthode Steiner mêlent art et technique : le concret permet un apprentissage plus facile et offre l’opportunité aux élèves de faire des connexions avec des matières plus abstraites comme les mathématiques ou l’économie. En fait toutes les disciplines (français, histoire etc.) peuvent être ainsi abordées dans le réel.
  3. La liberté responsable : être créatif et amener cela pour soi, pour les autres et pour le monde.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  La pyramide des apprentissages d'Edgar Dale

4- Le rôle de l’enseignant

pedagogie Steiner role de l'enseignant

« De même que le peintre doit acquérir un sens pour les formes et les couleurs, l’artiste éducateur doit pouvoir suivre et saisir la nature humaine dans sa totalité, telle qu’elle se manifeste en l’enfant ».

Steiner identifie ici plusieurs pans de la personnalité du professeur.

4.1 – L’anthroposophie en pratique

Tout d’abord, l’enseignant suit les préceptes de l’anthroposophie ou science de l’esprit. En effet, cette science est un des fondements pédagogiques des professeurs des écoles Steiner-Waldorf afin de mieux percevoir la nature de l’enfant. Or, comme il n’existe pas de méthode associée à l’anthroposophie, il appartient à l’enseignant seul d’effectuer un travail personnel afin d’enrichir son travail didactique. Par conséquent, Steiner demande aux enseignants d’être plus des artistes que des techniciens.

4.2 – L’observation avant tout

Ensuite, l’enseignant est un guide, un « traducteur du monde en images » afin que l’enfant s’y lie pour plus tard s’y engager.

De plus, la pedagogie Steiner se veut en évolution permanente afin de rester en phase avec les enfants ; car le grand livre des professeurs c’est l’observation de l’enfant qui va leur révéler ce dont il a besoin.

4.3 – Trois pédagogies dans la pédagogie

Enfin, la pedagogie Steiner instaure un lien d’égalité, une forme de partage du savoir entre les élèves et les professeurs (exemple- l’élève serre la main du professeur chaque matin)

Il y a 3 phases didactiques pour l’enseignant qui souhaite avant tout respecter le rythme de l’enfant:

  1. Avant les 7 ans de l’élève, le professeur est un guide, prenant soin de laisser les enfants s’exprimer et découvrir sans leur imposer un apprentissage.
  2. Ensuite, à partir de 7 ans, l’élève voit en son professeur une autorité du savoir-faire car l’enseignant SAIT (lire, écrire, calculer) alors il sera celui qui montre la chronologie de l’apprentissage à l’élève pendant toute la pré adolescence (enseignements intellectuel, artistique, physique etc.) C’est un apprentissage directif avec des plages de créativité (peinture, dessin, écrire des poèmes, des rédactions).
  3. Puis à la puberté, c’est une nouvelle pédagogie car les adolescents ne veulent plus être dirigés d’une manière autoritaire mais participer et coconstruire leur enseignement avec le professeur. Ils ont acquis l’outil de la connaissance i.e. « le penser » et peuvent comprendre avec le professeur l’ensemble des lois qui régissent le monde. C’est une relation d’égal à égal, une pédagogie interactive.

Tout au long du cursus scolaire, l’enseignant donnera une appréciation de l’élève à 360° ; c’est-à-dire qu’il évaluera l’enfant dans sa totalité en tant que personne, dans toutes ses performances (académiques, physiques, artistiques, manuelles).  Ce qui a pour effet de construire la confiance en soi.

En fait, le but de l’enseignant est de guider l’enfant le mieux possible vers ce qu’il doit être et pas ce qu’on aurait voulu qu’il soit.Il l’accompagne sa classe pendant 8 ans (Ecole Steiner de Haute Alsace): travail dans un climat détendu et de confiance.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'approche tête cœur et corps pour apprendre

5- Les contes, légendes et récits

pedagogie Steiner contes récits et légendes

« Les forces de l’esprit doivent se retrouver dans des symboles, des contes et des mythologies pour éveiller chez l’enfant les forces d’âme les plus profondes », Rudof Steiner.

On emprunte des récits aux religions. la religiosité existe dans les écoles à pedagogie Steiner mais est non confessionnelle: toutes les religions sont enseignées de manière historique et laïque.

En effet, Rudolf Steiner trouve dans les récits et les contes un moyen pour offrir à l’enfant certaines valeurs morales et une bonne base culturelle. Tout d’abord parce qu’ils jouent avec les symboles et véhiculent de nombreux messages de sagesse et de bon sens. Ensuite parce qu’ils sont propices à la mise en scène et au jeu : les enfants seront amenés à interpréter les rôles des protagonistes en musique et en mouvement. Quel moyen plus efficace pour leur permettre de s’imprégner plus en profondeur du récit conté !

Ce sont des modèles culturels auxquels l’enfant pourra toujours se référer. Au cours de la scolarité, ils seront appréhendés dans l’ordre suivant:

  • 1re classe: les contes
  • 2e classe: les fables et les légendes
  • 3e classe: l’Ancien Testament
  • 4e classe: la mythologie ancienne
  • 5e classe: la mythologie grecque
  • 6e classe: la mythologie romaine
  • 7e classe: les biographies des grands hommes d’autres peuples
  • 8e classe: la lecture de pièces de théâtre

La Pedagogie Steiner et les Mathématiques en pratique

pedagogie Steiner Maths

L’apprentissage des Mathématiques suit plusieurs étapes dans le cursus scolaire des écoles Steiner-Waldorf:

  • dans un premier temps, l’enfant apprend que le tout est supérieur aux parties ;
  • puis à partir du 1 an, il apprend à faire des opérations – les 4 opérations sont acquises en même temps (addition soustraction multiplication division)
  • À partir de 9 ans, l’enfant s’ouvre complètement au monde et prend de la distance et de l’indépendance vis-à-vis de tout ce qu’il a reçu jusque-là.  Source:  ooreka Famille – Pedagogie Steiner 

Vous pouvez retrouver des applications de la méthode Steiner en France et dans le monde dans le lien ci-dessous:

http://steiner-waldorf.org

www.goetheanum.org

pedagogie steiner – arithmetique en pratique

Influence et Héritage

Plus de 1,200 écoles Steiner-Waldorf réparties dans le monde en 2019

http://steiner-waldorf.org

www.goetheanum.org

C’est article fait partie de mon défi 30 jours ; retrouvez-en la description via le lien suivant https://la-baguette-math-et-magique.com/mon-defi-30-jour…nir-bon-en-maths/

Si vous avez apprécié ou souhaitez me poser une question ou faire un commentaire, je serai ravie de vous répondre.

 

 

 

7 Comments

  1. Très intéressée par les pédagogies alternatives je ne connaissais pas celle de Steiner. Merci pour cet article complet.

  2. Bravo pour cet article très complet, je trouve que tu as très bien choisi les citations de Steiner elles illustrent clairement ton propos. J’aime l’idée de l’évolution de la position de l’enseignant en fonction de l’âge des jeunes, l’idée de donner de la place aux émotions, au jeu, à la liberté et aux activités artistique pour avoir une pédagogie plus interactive. J’adhère totalement et c’est très bien expliqué, merci 🙂

  3. Merci bcp pr cette article 🙂🙂🙂 très complet et concis avce des exemples précis ! Je trouve dommage que cette pédagogie Steiner n’est pas prise en compte dans nos écoles .

  4. Merci pour cet article instructif. C’est vraiment dommage que les professeurs ne soient pas suffisamment formés aux pédagogies alternatives puisqu’elle sont vraiment enrichissante et permet à chaque enfant d’apprendre à sa manière. Car un enfant utilise son corps, son coeur, et son cerveau pour apprendre.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*