Opération « rentrée cool » !

Spread the love

Ça y est, c’est la rentrée scolaire ! Vous souhaitez une rentrée cool, que votre enfant ne fasse pas « la soupe à la grimace » en passant les portes de l’école, mais aborde cette première semaine avec enthousiasme et confiance. Car vous le savez, le premier trimestre n’est pas seulement le plus long de l’année scolaire (4 mois), mais il pose aussi les bonnes bases de méthode de travail et d’organisation pour réussir. Il s’agit alors de l’aider à maintenir son énergie, sa motivation et sa concentration jusqu’aux fêtes de Noël.

Comment réussir sa rentrée en primaire, au collège ou au lycée dans toutes les matières et en particulier en mathématiques ?  Découvrons-le, ensemble

La tête et le cœur en ac-corps

Comme nous l’avons vous dans notre article sur la pédagogie positive, apprendre c’est avec la tête, le cœur et le corps. Par conséquent, réussir son opération « rentrée cool », c’est avant tout préparer l’esprit, la santé émotionnelle et le physique de votre enfant aux expériences et défis scolaires qui l’attendent.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment hacker son cerveau pour progresser en maths ?

Préparer son corps

rentree cool preparer son corps

Il est important pour les enfants – et pour les parents aussi- de retrouver un horaire de sommeil régulier. Dès aujourd’hui, il faut (re)prendre la bonne habitude de se coucher plus tôt.

Petit-déjeuner à 10h30 et déjeuner à 14h ? C’est fini ! On revient à une alimentation équilibrée à heure fixe.

Quelques astuces :

Pour réussir à s’endormir plus tôt, encouragez les activités calmes (lire, faire un brin de toilette, écouter de la musique douce etc.) et bannissez les écrans au moins une demi-heure avant le coucher.

Le mouvement, c’est la santé et … garantit un bon sommeil ! Les enfants ont beaucoup bougé durant l’été et il leur faut continuer : Prévoyez de l’inscrire au plus tôt à des activités sportives et physiques.

 

Préparer sa tête

rentree cool preparer sa tete

C’est bientôt le retour des cours et des devoirs.  On ne souhaite surtout pas qu’il se sente submergé par ce nouveau rythme de vie.  Rien de mieux que l’installation de routines pour éviter la charge mentale. Ensemble, vous allez construire une routine du soir incluant le moment des devoirs, le moment de jeux ou de plaisir, le moment calme -de brossage des dents, de brin de toilette -, et la fin des écrans.

De plus, ce n’est certes pas facile de revenir sur les bancs de l’école après 2 mois de vacances buissonnières. Alors, comment se remotiver pour aborder cette année dans les meilleures conditions ?

Grâce au projet de sens. Antoine de la Garanderie, le père de la gestion mentale, y a décrit un moyen de comprendre pourquoi on apprend, ce qui s’inscrit dans un apprentissage à long terme. Car si on connait le pourquoi des devoirs, on a davantage de chances d’être motivé et de le rester pour s’instruire.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  3 clés pour lui (re)donner le gout des mathématiques

Comment l’aider à retrouver son attention en classe et pendant les devoirs ?

Le coloriage de mandalas peut l’y aider (cliquez ici vers l’article).

Une autre technique est de faire régulièrement des pauses physiques ou mentales. Comme nous l’avons vu dans notre article sur l’effet Zeigarnik et les études menées la HEP la haute école pédagogique, les sessions avec des pauses courtes permettent aux apprenants de mieux mémoriser que celles exécutées sans interruption.

Quelques astuces :

Avec le projet de sens, vous pourrez dans un deuxième temps construire ensemble un plan SMART pour certaines matières, SMART pour Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable et Temporel ou quantifiable en termes de temps.

Par exemple en mathématiques, l’objectif peut être d’atteindre 14/10 de moyenne à la fin du trimestre.

 

Préparer son cœur

rentree cool preparer son coeur

Un enfant est généralement dominé par deux émotions négatives vis-à-vis de l’école : la peur (de l’inconnu, de se tromper, décevoir ses parents, se faire gronder, être ridicule, et réussir) et la colère (voir que les autres font mieux que nous, ne pas réussir tout de suite et être stressé par les devoirs). Comme nous l’avons vu dans notre article sur les émotions et l’apprentissage, la réponse physiologique est donc le stress.

Alors, ayez une discussion sur ce stress de la première semaine : qu’il puisse exprimer ses craintes, ses doutes. Profitez-en pour partager avec lui votre premier jour à l’école quand vous aviez son âge. C’est un bon moyen de dédramatiser la situation.

Faîtes aussi de ce premier jour d’école un vrai événement joyeux, une rentrée cool. Faîtes quelque chose de spécial ce premier week-end afin d’envoyer un signal fort que vous avez la conviction que cette année va être absolument fantastique.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Votre enfant fait des erreurs en mathématiques ? Tant mieux !

 

Pour récapituler

Une rentrée cool en septembre ? C’est possible. Ces deux mois de vacances ont été l’occasion pour votre enfant de recharger ses batteries au soleil, entre ciel, terre et mer. De retour à l’école, pour lui permettre de conserver cette énergie, vous pourrez mettre en place ensemble ces 5 actions détaillées plus haut :

  1. Reprendre de bonnes habitudes horaires du coucher et des repas
  2. Réinstaller des routines
  3. Établir son projet de sens, puis ses plans SMART
  4. Mettre en place des outils pour se concentrer en classe et pendant les devoirs
  5. Gérer les émotions négatives d’anxiété et de stress grâce à la communication

La seconde semaine de rentrée est le vrai démarrage de cette année scolaire. Il aura besoin d’un vrai plan de progression : le modèle du projet SMART sera un outil indispensable pour vous. Vous pourrez le découvrir en détail dans un prochain article alors … restez connecté.e !

Vous avez d’autres points où astuces à rajouter qui vous ont aidé à accompagner votre enfant à la rentrée ? N’hésitez pas à nous le faire savoir dans les commentaires, à partager votre expérience !

Sources

HEP – 2016 haute ecole pédagogique – rapport annuel

4 Comments

  1. Ma fille entre en 5ème, et je lui apprends maintenant à utiliser la méthode smart, afin qu’elle ne se sente pas submergée, et en même temps que l’action découpée la motive.

    • Absolument Marie. Nous allons détailler la mise en place de plan SMART dans un prochain article. Merci pour ces retours!

  2. J’avoue, que c’est intéressant pour une rentrée de classe. Néanmoins, ce n’est pas évident pour la majorité. Heureusement, que je ne suis plus concernées 😉

  3. En effet, après 2 mois de pause, rejoindre les bancs de l’école signifie souvent reprendre de bonnes habitudes. Mais cela peut se faire sans douleur, ni stress. Merci rémi pour ces retours

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*