Phobie des Mathématiques : Votre Peur Secrète Ruine-t-elle l’Avenir de Votre Enfant ?

Spread the love

Parfois une idée, un concept vient bouleverser toute notre perspective.

Imaginez, un auditorium plein de parents, d’éducateurs. Murmurs anxieux. Puis Julia Cwikla, professseure de mathématiques, monte sur scène. Elle parle et nous illumine d’une verité troublante: nos enfants héritent de nos peurs, surtout nos angoisses cachées envers les mathématiques.

Son appel est un éveil, une invitation à changer notre dialogue sur les maths pour ouvrir à nos enfants les portes d’un monde riche en possibilités.

Ce que j’ai appris avec Julie pourrait bien vous inspirer à réécrire votre propre histoire mathématique.

 

Surmonter la phobie des mathématiques : un tremplin pour l’avenir

La phobie des maths, c’est quoi ?
C’est une forme d’anxiété extrême qui peut provoquer de l’angoisse, de la panique et de la crainte chez ceux qui en souffrent.
Cette peur irrationnelle des maths peut provoquer des symptômes physiques comme des palpitations, des sueurs, des tremblements et même des nausées.
Je me rappelle d’ailleurs d’un de mes élèves Sean qui allait en cours de maths avec de terribles maux d’estomac.
Cette situation n’est pas rare, mais elle nous rappelle l’importance de changer notre approche des mathématiques.
Plutôt que de les voir comme une épreuve, considérons-les comme un investissement essentiel pour le futur de nos enfants.
peur des maths - explication
Maîtriser les chiffres, c’est ouvrir les portes de secteurs variés et prometteurs, bien au-delà des sciences pures.
De la finance à la gestion de projet, des arts à l’ingénierie, chaque compétence mathématique acquise est un atout pour naviguer avec succès dans un monde compétitif.

Mais, restons vigilants. Les mots ont leur importance.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comprendre les Maths : Comment Surmonter la Peur de l'Abstrait

Julie Cwikla nous rappelle combien des phrases anodines comme

“les maths, ce n’est pas pour moi” ou

“je n’ai jamais été bon(ne) en maths”

peuvent ancrer une forme d’anxiété et limiter le développement de nos enfants.

En changeant notre manière de parler des maths, en éliminant les clichés négatifs de nos discussions, nous éliminons les barrières psychologiques. C’est en modifiant notre discours que nous libérons pleinement le potentiel de nos enfants.

Comprendre et combattre la phobie des mathématiques

Démystifions la phobie des mathématiques. Julie Cwikla nous ouvre les yeux : la peur des maths n’est pas gravée dans nos gènes, elle se transmet.

Des études montrent que nombreux enseignants portent eux-mêmes cette appréhension, et sans le vouloir, la passent à leurs élèves. Ce cycle perpétue une culture de l’évitement autour des mathématiques, limitant non seulement les élèves mais aussi les futures générations.

Vous pensez ne jamais faire de maths ? Julie démonte cette idée reçue en partageant des scènes de la vie courante.

vaincre la peur des maths par le quotidien

Comme cette fois au restaurant, calculant si “Little Bit”, après ses multiples verres d’eau, tiendra le trajet du retour “sans incident” (par exemple, sans avoir besoin d’aller aux toilettes). Ce genre de calcul rapide qui prend en compte divers facteurs comme la distance jusqu’à la maison et le temps de trajet, c’est de la mathématique en action. Une compétence que nous utilisons tous les jours sans même y penser.

En reconnaissant ces moments où nous appliquons les mathématiques instinctivement, nous pouvons commencer à changer notre perception et celle de nos enfants vis-à-vis de cette discipline.

Et c’est en valorisant ces compétences quotidiennes que nous pourrons briser le cycle de l’anxiété mathématique et ouvrir la voie à un apprentissage plus confiant et réussi.

Stratégies simples pour surmonter la phobie des mathématiques

peur des maths stratégies

Stratégie 1 – Changer de discours, changer d’attitude

Adopter une mentalité de croissance envers les mathématiques commence par la manière dont nous en parlons à la maison.

Au lieu de transmettre des sentiments d’incompétence, pourquoi ne pas valoriser les moments où nous utilisons réellement les maths ? Par exemple, lorsqu’on mesure des ingrédients pour une recette (cliquez ici vers l’article) ou qu’on calcule le temps nécessaire pour arriver à l’école à l’heure.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Qui a Peur Des Grands Méchants Calculs ? Les Mathématiques Ludiques Des 3 Petits Cochons

Reconnaître et partager ces compétences avec nos enfants peut renverser leur perception des mathématiques de redoutées à utiles et même amusantes.

Stratégie 2 – Conseils pratiques pour un apprentissage ludique

Julie Cwikla encourage les parents à intégrer les mathématiques dans les activités familiales de manière positive.

Utilisez des affirmations positives comme

“Regarde comme tu as bien calculé ça !” ou

“Tu es vraiment doué(e) pour trouver combien on a besoin pour cela.”

Enrichissez l’environnement de vos enfants avec des jeux impliquant des calculs simples, des mesures, et des estimations.

  • Des jeux de société qui nécessitent de compter des points,
  • des applications éducatives sur tablette, ou même
  • des activités manuelles comme la construction de modèles

peuvent être d’excellentes façons de renforcer leurs compétences mathématiques de manière engageante et positive.

En suivant ces étapes et en mettant en pratique ces conseils, non seulement nous aidons nos enfants à se sentir plus à l’aise avec les mathématiques, mais nous leur montrons également qu’apprendre peut être une partie intégrante et agréable de la vie quotidienne.

Mettez les maths en pratique : surmontez la peur pas à pas

Voici deux astuces géniales pour transformer les maths en une partie de plaisir quotidienne !

vaincre la peur des maths en pratique

Astuce 1 : Journée Découverte des Maths

Lancez-vous un petit défi familial : pendant une journée entière, notez chaque fois que vous utilisez les mathématiques dans vos activités quotidiennes. Que ce soit pour :

  • ajuster les quantités dans une recette,
  • comparer les prix au supermarché, ou même
  • mesurer le temps de parcours pour déposer les enfants à l’école.

Tout compte. Le soir, partagez vos découvertes avec vos enfants.

Montrez-leur combien de fois les mathématiques sont intervenues et discutez ensemble de leur utilité dans des situations réelles. Ils verront ainsi que les mathématiques ne sont pas seulement une matière scolaire mais un outil quotidien essentiel.

Astuce 2 – Intégration des Maths dans la Vie Quotidienne

Pour donner encore plus de vie à cette découverte, intégrez des concepts mathématiques dans des activités quotidiennes.

Prenons la cuisine, par exemple. Impliquez vos enfants en les faisant participer au fractionnement des ingrédients pour ajuster une recette. Doublez ou divisez les quantités ensemble et observez les résultats (cliquez ici vers l’article).

Lors de vos trajets, pourquoi ne pas transformer le calcul du temps nécessaire en un petit défi ? Ajoutez des éléments comme le trafic ou des arrêts imprévus et laissez-les estimer l’impact.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment L'Aider à Regagner Confiance En Soi

Ces activités concrètes montrent comment les maths s’appliquent dans la vie de tous les jours. Et observez alors comment cela renforce la confiance de vos enfants dans leur capacité à manipuler les chiffres dans diverses situations.

En faisant de ces exercices une partie de votre routine, les maths deviennent une aventure familiale à la fois ludique et instructive. Vous enrichissez ainsi l’intérêt et les compétences de vos enfants pour cette discipline essentielle à notre compréhension du monde.

Désormais : Changeons l’histoire des maths ensemble !

phobie des mathématiques en conclusion

Voilà un récapitulatif de ce que nous avons couvert :

  1. intégrer les maths dans notre quotidien, et surtout,
  2. changer la façon dont on en parle avec nos enfants.

Facile à dire, peut-être moins à faire, non ? Je vous entends déjà : entre le boulot, les activités extrascolaires et les obligations familiales, qui a le temps de repenser à sa manière de parler des maths ou d’organiser des jeux éducatifs ?

C’est vrai, ça peut sembler beaucoup. Mais pourquoi ne pas commencer petit ?

Changer un mot par ci, ajouter un petit calcul lors d’une recette par là. Ce sont ces petits changements qui, accumulés, peuvent vraiment transformer la vision des maths à la maison.

Et pour ceux qui se sentent un peu seuls dans cette aventure, pourquoi ne pas chercher un peu de soutien ? Partagez vos astuces et vos encouragements en bas de l’article !

Ensemble, c’est toujours un peu plus facile, et on peut vraiment faire bouger les choses, pas seulement chez nous, mais dans toute la communauté.

Alors, on essaie ?

Chaque petit pas compte, et c’est ensemble qu’on va aider nos enfants à voir les maths non pas comme une corvée, mais comme une clé qui ouvre tant de portes.

Vous avez aimé cet article ? Partagez vos avis et expériences dans les commentaires ci-dessous !

Sources

Le site web de Julia Cwikla 

Queen’s University Belfast – What a fear of maths does to children – new research

2 Comments

  1. Merci de nous rappeler à quel point il est important de ne pas transmettre nos peurs ! Merci pour ces idées si concrètes de jeux et d’action dans la vie du quotidien !

  2. Il faut faire super attention à ce que l’on transmet à nos enfants. Et aussi surtout, ne pas les “brimer” quand ils n’y arrivent pas. Merci pour tes conseils.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*